chiens guide d'aveugles

Chiens-Guides d’Aveugle : une nouvelle vie pour le maitre et son chien.

Le 26 février


"C’est un luxe" explique Nicole, mal-voyante en parlant de Goal, son acolyte de tous les instants, un labrador noir. Atteinte d’une maladie lui enlevant progressivement la vue, Nicole s’est rendu à l’association, il y a maintenant deux ans, dans le but de se faire accompagner par un chien-guide. Avant, cette femme d’une cinquantaine d’année se déplaçait à l’aide d’une canne lui demandant une concentration toute particulière pour analyser les obstacles. Désormais, son quotidien avec Goal est plus détendu. Elle choisit la direction et son chien détermine le chemin le plus sécurisé. « Je peux désormais marcher à vive allure, chose que je ne pouvais pas faire avant. ça fait un bien fou ! » Plus qu’un simple guide, Goal fait parti de la vie quotidienne de Nicole. Il est devenu son compagnon. « C’est comme une partie de moi, on fait tout ensemble »

Cette relation de confiance ne se crée pas du jour au lendemain entre un maitre chien-guide et son compagnon à quatre pattes. En effet, l’association regroupe 4 corps de métiers différents : psychologues, éducateurs, directeur technique, médecin pour accompagner les bénéficiaires dans leur démarche. Ces personnes n’ont pas un parcours facile, le chien doit être envisagé avec précaution. « Certains font la démarche rapidement, même trop rapidement après un accident et lorsqu’il se retrouve avec le chien-guide, c’est le moment où la dépression apparait. Le chien lui est comme une éponge, il absorbe tous les sentiments de la personne », explique Vanessa Filleul Thomas, chargée de communication des Chiens-Guides d’Aveugles du Centre Ouest.

Une association au plus proche de ses bénéficiaires.

Dans le cadre de l’éducation d’un chien, plusieurs étapes sont primordiales. De l’âge de 2 mois à 2 ans, le chien est placé en famille d’accueil. Il grandit dans une famille qui l’amène partout avec elle pour ne pas qu’il ait peur du monde extérieur et lui donne tout l’amour nécessaire pour qu’il devienne un bon chien de compagnie. Ensuite, le chien passe à la formation. Il devient pensionnaire au centre d’éducation. Avec un éducateur, il apprend son futur « métier », celui de guider la personne déficiente visuelle lors de ses déplacement. Au moment de la remise du chien, le bénéficiaire passe un week-end avec lui au centre. Ils se découvrent et tissent des liens. Ces liens permettront au chien d’avoir le sens du devoir et à son maitre d’avoir confiance en lui.

L’autonomie est un luxe pour les aveugles ou mal-voyants. Les chiens sont bien plus que des simples compagnons, ce sont sont les yeux de la personne handicapée.
Cependant, ce dispositif a un coût : 15 000€ par chien. En plus de la phase pédagogique, les éducateurs rendent visite aux maitres chiens-guides pour voir si tout se passe bien. De la naissance à la fin de vie du chien, le centre Chiens-Guides d’Aveugles est toujours présent.

PARTAGER CET ARTICLE