une faltrep

Les premières fois de Nicolas Faltrep

Le 3 novembre


Nicolas Faltrep, demi-de-mêlé de l'équipe première, se livre sur ses premières fois.

Premières impressions pour ton retour en terres limousines ?
Après avoir quitté Brive et être parti un an à Lille, je suis content de jouer ici à Limoges. Je retrouve des amis que je n’avais pas vu depuis longtemps et avec qui j’avais joué (ndlr Louis Dubois notamment). Je me rapproche aussi de ma famille, ce qui me donne un équilibre.

Premier poste ?
Mon premier poste était talonneur. J’ai commencé à l’école de rugby de Figeac. Après, je suis rentré au Pôle Espoir à Ussel. C’est à ce moment là que les entraineurs m’ont dit que ce n’était pas possible de rester talonneur si je voulais jouer à haut niveau. J’étais trop léger. En cadet à Brive, je jouais alors talonneur et de demi de mêlé en même temps. Il m’ont ensuite fait changer petit à petit.

Premiers supporters ?
Le premier qui me vient en tête est mon père. C’est lui qui m’a mis au rugby et qui nous a transmis sa passion avec mes frères. D’ailleurs, ça le rend même malade quand il ne peut pas assister à un de nos matchs. En deuxième, je citerais ma mère et puis mes frères.

Ta première passion en dehors du rugby ?
J’hésite, j’ai le coeur qui tranche. J’ai fait de l’haltérophilie pendant dix ans. J’ai fait des championnats de France où j’ai fini deux fois en deuxième place. C’est un sport où il faut beaucoup de maitrise de soi. C’est vraiment mental. Ma deuxième passion est plus sous le ton de la détente et du plaisir, c’est la pétanque.

PARTAGER CET ARTICLE