ligue contre le cancer

L’USAL se lie à la Ligue contre le cancer

Le 8 avril

1er cause de mortalité en France, le cancer tue chaque année plus de 70 000 personnes. Mais grâce à la recherche et à la mobilisation de nombreux acteurs, cette maladie recule. C’est pourquoi l’USAL se mobilise aux côtés de la Ligue contre le Cancer, premier financeur privé de la recherche en France. A l’occasion du match USAL-Libourne, le dimanche 12 avril, le club reversera les bénéfices des repas d’avant-match à la Ligue contre le cancer.

Avec plus de 5 000 adhérents et 120 bénévoles, le comité Haute-Vienne de la Ligue contre le cancer est une association importante du département. Au travers de manifestations, il souhaite éveiller les consciences . « Le cancer, ce n’est pas uniquement l’affaire des personnes âgées, il touche aussi les plus jeunes : 1 malade sur 2 à moins de 65 ans. », explique le Docteur Munoz, présidente du comité 87. C’est pourquoi la Ligue contre le cancer travaille sur 3 axes essentiels que sont le financement de la recherche, l’accompagnement et l’aide aux malades et leur famille, ainsi que la prévention et le dépistage. 

Entre souffrances physiques et physiologiques, les malades atteints du cancer sont mis à rude épreuve et doivent faire face à des moments de doute et de fatigue. Pour les soutenir dans leur quotidien, la Ligue contre le cancer déploie différents moyens pour accompagner les malades et leur famille durant la maladie mais aussi dans leur retour à une vie normale. Grâce à de nombreuses activités proposées, les personnes malades ont la possibilité de prendre soin d’elles. Des soins prodigués par une socio-esthéticienne, des cours d’aquabiking et de gymnastique adaptée, des séances de sophrologie, des cours de diététique, des consultations avec des psychologues. « Le but est de réapprendre à vivre après un cancer et de se réapproprier son corps », explique le Docteur Munoz.

Des dons pour poursuivre l’action

Le deuxième volet, tout aussi important, est la prévention et le dépistage. Dès l’école primaire, l’association sensibilise les plus jeunes à la maladie. Cette année, les élèves de l’école de Feytiat ont illustré un agenda, distribué par la suite à tous les élèves de CM2 du département. L’occasion de mettre des images sur des mots difficiles à comprendre. L’association mène également plusieurs actions d’informations auprès des étudiants avec des forums anti-tabac.

Mais ces différents services gratuits et actions ont un coût. La Ligue contre le cancer ne perçoit qu’une petite subvention de l’ARS qui ne couvre qu’à peine 1% de son budget. Alors, l’association se mobilise. Spectacles, concerts, randonnées, les bénévoles rivalisent d’ingéniosité pour récolter des dons. Avec le recul du nombre de cancer par la prévention et la recherche, celui du nombre de rechutes, l’action de la Ligue du Cancer a permis d’importantes avancées. En parrainant la Ligue contre le Cancer, l’USAL soutient à la fois les chercheurs français, les malades et les bénévoles qui se battent chaque jour pour faire reculer la maladie. Car ensemble nous faisons de plus grandes choses, l’USAL se lie à la Ligue contre le cancer. 

PARTAGER CET ARTICLE