IMG_8566 2

Opposition de style…et de moyens !

Le 3 octobre

Voilà une formule qui convient bien aux deux rencontres jouées hier soir à Aix en Provence. Notre Nationale B, impactée par quelques absences ou renforts absorbés par la « Une », faisait mieux que se défendre en première mi-temps, puis subit l'assaut d'une grosse cylindrée de la poule renforcée qui plus est, par 4 joueurs de l’effectif pro ! …elle encaissera une défaite logique et inévitable en seconde période (score final : 36 à 7).
Quand à l'équipe "Une", privée de nombreux joueurs avec en plus, le forfait en dernière minute, de son capitaine Alban Viozelange, firent comprendre à la dizaine de supporteurs Limougeauds que la soirée n'allait pas être de tout repos.
Les Provençaux démarrèrent la rencontre sur les chapeaux de roues, maîtres du jeu devant comme derrière, dominant en mêlée fermée et faisant subir des accélérations au large, que nos braves Bleu et Rouge avaient toutes les peines du monde à contenir. Tant et si bien qu'à la pose les Aixois menaient 20 à 6, deux essais à deux pénalités Limougeaudes, le chat était maigre.
Et pourtant par deux fois l'USAL pouvait passer la ligne Provençale. La première, sur une interception de Jean-Charles Pétin à la hauteur des 50 mètres ; notre pilier n'osa pas aller au bout de son action préférant, le collectif à l'exploit personnel et la seconde sur une attaque en bout de ligne où l’ailler Limousin Gervais se vit refuser fort justement l'essai, pour avoir marqué le corps allongé sur le poteau d'angle d'en but.
Hélas côté Limoges ce fut tout, d'autant que dés le début de seconde mi- temps, Provence rugby rajoutait un essai qui mettait fin aux espoirs Usalistes, et rajoutait un point de bonus à cette belle équipe Sudiste.
La suite ne fut plus hélas que glissades, maladresses et autres ratés de toutes sortes. La cause, l'orage, qui s'abattit sur les acteurs de ce match ne donnant plus aux spectateurs qu'une vision d'éclairs et de tonnerres violents, je vous rassure, non rugbys tique.
Il ne restait à tout ce petit monde qu'à rentrer à la maison avec la joie pour les recevant et le désir de mieux faire pour les autres en l’occurrence nous, car honnêtement hier soir dans cette magnifique région sur la vue de ces oppositions, il n'y a pas grand chose à rajouter… ou si justement ; Aix, son effectif pléthorique de pro et ses 6,5 millions de budget ne joue vraiment pas dans la même cour que nous !
Score final : 27 à 6 (Photo Emmanuelle Maslier - Usal)

 

PARTAGER CET ARTICLE