blason usal compagnons

Un ballon ovale et un blason à l’effigie de l’USAL par l’artiste Marcel Chalumeau

Le 27 janvier


Lors de la rencontre Limoges - Montluçon, l’artiste Marcel Chalumeau a remis deux sculptures en pierre représentant le ballon ovale de l’USAL et son blason. En présence de Daniel Sionneau, Directeur de la Chambre Régionale des Métiers et de l’Artisanat et d’Armand Labarre, Président de la Fédération compagnonnique des Métiers du Bâtiment, Didier Ratinaud, Président de l’USAL, a rappelé les liens qui unissent le rugby et la formation de l’artisanat.

« La transmission, la volonté, le travail, la persévérance, et le don de soi. Ces valeurs sont communes aux Compagnons et au rugby », explique le co-président de l’association de l’USAL. Derrière ce ballon en pierre offert au club de rugby de Limoges, il y a toute une symbolique. En effet, la vie d’un rugbyman et d’un jeune compagnon ont quelques points communs comme l’engagement, la fraternité et l’esprit d’équipe. Il était donc bon ton de rappeler à l’heure des matchs décisifs pour accéder aux phases finales tout le travail qu’il y a derrière. « On sait que dans le sport, il n’y a pas de résultats sans efforts. Chez les Compagnons, c’est exactement la même chose. On n’arrive pas en un claquement de doigts à réaliser une oeuvre. Ce sont des années de cours, d’entrainements, de transmission des anciens aux plus jeunes.», tient à souligner Daniel Sionneau. Pour valoriser cette proximité entre le rugby et l’artisanat, une passe symbolique a été faite avec la sculpture entre Marcel Chalumeau et les Présidents de l’USAL.

Construire pas à pas

Le nom du projet « Bâtissons ensemble » n’est donc pas le fruit du hasard. Mais plutôt celui d’une réflexion autour de valeurs fondamentales que sont le travail et l’abnégation. Chaque jour, bénévoles, sportifs, dirigeants et partenaires travaillent main dans la main, apportant chacun une pierre à l’édifice usaliste, pour construire le futur du club et le hisser au plus au niveau de formation et de compétition possible.

PARTAGER CET ARTICLE